Pour les enfants et les ados

La rééducation de l'écriture s'adresse aux écoliers, collégiens, lycéens...pénalisés dans leur scolarité par une écriture illisible, lente, fatigante, douloureuse.

Souvent, les troubles de l'écriture sont associés à d'autres troubles de l'apprentissage ou du développement : dyslexie, dysorthographie, dyspraxie...

Ils affectent également la moitié des enfants précoces.

A l'école, après la phase de l'apprentissage de l'écriture (CP-CE1), vient le moment de l'automatisation du geste graphique. En parallèle, les enseignants demandent d'écrire plus et plus vite.

Lorsque les bases ne sont pas bien en place (la tenue de l'outil scripteur, les appuis, les tracés...), les fragilités apparaissent au grand jour et font l'objet de plaintes : manque de soin, problèmes de lisibilité, de vitesse, douleurs ou refus d'écrire.

Quels sont les signes qui peuvent vous alerter ?

- votre enfant écrit trop vite, sans contrôler son geste : son écriture part dans tous les sens

- ses cahiers sont mal tenus, avec une mise en page désorganisée et de nombreuses ratures

- il ne respecte pas les lignes, son écriture fait des vagues

- il est trop lent : il n'a pas le temps de noter ses devoirs, de copier ses leçons...

- il se plaint de douleurs en écrivant : mal au bras, au poignet, aux doigts, à l'épaule

- les remarques des enseignants sont quotidiennes : "manque de rigeur" "travail peu soigné" "trop lent"...

Vous avez reconnu un ou plusieurs aspects de l'écriture de votre enfant dans cet énoncé ? Quel que soit son âge, il est possible de restaurer son geste graphique et d'améliorer son écriture.